Menu

CHILD❊LIGHT

Voyage en terre d'enfance humaine

Pour une naissance sans violence

Ce livre de Frédérick Leboyer est le premier dont je parlerai ici, et ce n’est pas par hasard : pour moi, s’il n’y avait qu’un seul livre à livre avant d’accueillir la vie : celui-là.

Il est temps de transformer la naissance! nous dit ce livre. L’enfant sait ! Ne brusquons pas son processus, accompagnons-le avec une infinie précaution, un infini respect.

Un magnifique chant d’amour d’une poésie inspirée, autant qu’un guide concret extrêmement utile sur le naître-juste. Bien qu’écrit au début des années 70, il reste d’une actualité stupéfiante.

Témoignage

I think that reading this book really made me think about some of the finer details of my baby’s birth experience. I think it will help me to have a greater awareness and sensitivity toward the sensory aspects of crossing over from a warm, muffled, dark water world to the sensory storm that we are all so accustomed to. Being aware of the sounds, sights, and touches that will be baby’s first welcome introduction to the outside will help imprint a message of love and security, rather than a sharp, over-whelming transition filled with fear.
(Amanda Stevens – mamababydoctor.com)

Extraits

Ce n’est pas l’enfant qu’il faut préparer, c’est nous. Ce sont nos yeux qu’il faut ouvrir. Avec seulement un peu d’intelligence, comme tout pourrait être simple. (page 55)

Oui, cette naissance,
cette vague qui se détache de la vague,
naît de la mer sans la quitter,
n’y touchez pas avec vos mains grossières.
Vous n’entendez rien aux mystères.
L’enfant en vient.
Laissez-le faire, il sait. (page 76)

La peur, c’est l’inconnu. Pour épargner la peur au nouveau-né, il n’est que de lui donner, constamment, des points de repères. De ne lui dévoiler le monde, son nouveau royaume, qu’avec une infinie lenteur, d’infimes précautions. De tant de sensations nouvelles, il faut ne lui donner que ce qu’il peut intégrer. (page 139)

Pour une naissance sans violence sur Babelio.com